Musique rock

  • John Lennon, Yoko Ono and the Plastic Ono Band (Les perles du rock, 12)

    Imprimer

    Le 4 juillet 1969 sortit dans les bacs le premier single de John Lennon en solo, "Give Peace A Chance". Ce 45 Tours, crédité au nom du Plastic Ono Band, fut enregistré en compagnie de Yoko Ono et d'autres participants dans une suite d'hôtel à Montréal, un mois plus tôt. Lennon, à cette date, avait déjà à son actif trois disques 33 Tours de "musique" expérimentale d'avant-garde, enregistrés avec Yoko. Mais c'est "Give Peace A Chance" qui manifesta réellement son désir d'indépendance et son souhait de quitter les Beatles.

    Pendant l'été, Lennon participe encore aux séances d'enregistrement d'Abbey Road, le dernier 33 Tours des Beatles. Puis, en septembre, c'est la fin. Lennon annonce aux trois autres qu'il quitte les Beatles, son groupe! La décision est maintenue secrète, pour ne pas compromettre les affaires du groupe, mais les Beatles sont, dès ce funeste mois de septembre 1969, cliniquement morts. Les trois autres encaissent plus ou moins bien le coup, plutôt moins pour McCartney, qui se retire dans sa ferme en Ecosse.

    Afin de célébrer sa liberté retrouvée, Lennon se produira avec le Plastic Ono Band, le 13 septembre, dans un festival de rock'n'roll à Toronto. La prestation du groupe sera enregistrée, et donnera lieu au premier 33 Tours du groupe, Live Peace In Toronto, sorti trois mois plus tard, le 12 décembre 1969.

    On notera que cette première incarnation du Plastic Ono Band comptait dans ses rangs Eric Clapton, alors libre comme l'air, son groupe précédent, Blind Faith, venant de se séparer! Avec Clapton, le groupe enregistra également le 45 Tours "Cold Turkey", sorti le 20 octobre.

    Pour ce qui est de la fin des Beatles, à cette date, le public n'en savait rien car le secret avait été bien gardé! C'est Paul McCartney qui vendra la mèche, en avril 1970, à l'occasion de la sortie, et de son disque solo à lui, et du dernier 33 Tours des Beatles, Let It Be!

    Lire la suite

  • Jack Bruce Live (Les perles du rock, 11)

    Imprimer

    John Symon Asher "Jack" Bruce, né en Ecosse, à Glasgow, en 1943, fit des études de musique classique avant de se lancer dans le blues, le jazz et le rock. Il se fit connaître en 1962 au sein du Blues Incorporated d'Alexis Korner, dans lequel évoluèrent également un certain Mick Jagger et un certain Charlie Watts, entre autres!

    Après être passé ensuite par la Graham Bond Organisation, il fonde en 1966 avec Eric Clapton et Ginger Baker le groupe Cream, avec lequel, en tant que lead singer principal et bassiste, il connaîtra pendant deux ans un succès proprement stratosphérique! Bruce fut le compositeur, sur des textes de son compère le poète Pete Brown, de la majorité des morceaux du groupe. Cette collaboration allait durer pendant toute sa vie.

    Les Cream se séparèrent en 1968, et ne rejouèrent que très rarement les trois ensemble, même si leurs routes se croisèrent à plusieurs reprises. La dernière fois qu'on les vit sur scène fut à l'occasion d'une série de concerts de "reformation", en 2005.

    Après Cream, Bruce se lança dans une carrière solo, parsemée de participations à de nombreux groupes et projets plus ou moins éphémères, tels que le Tony Williams Lifetime (1970), West, Bruce and Laing (1972-1973) ou BLT et Truce avec Robin Trower (1981-1982). Il décéda en 2014.

    Pour le choix ci-dessous, j'ai délibérément voulu ne montrer que des apparition en concert filmées, ce qui, étant donné la nature parfois peu généreuse du web, et qui n'est en rien dû à Bruce lui-même, d'ailleurs, m'a contraint à restreindre drastiquement le choix! Ainsi, j'ai dû mettre une croix sur ses nombreuses apparitions au Festival de Jazz de Montreux, hélas... apparitions pas forcément filmées, si enregistrées, il est vrai! Toutefois, il n'y a ici que des perles!

    Un autre billet se concentrera sur la production discographique de Jack Bruce!

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Musique rock 6 commentaires
  • Ladies and Gentlemen, The Rolling Stones! (Les perles du rock, 10)

    Imprimer

    Les Rolling Stones, simplement le plus grand groupe de rock du monde! Le plus grand? Il est vrai que la chose est discutée. Les Who ont quelques arguments solides à faire valoir. Les Beatles également, malgré une période d'activité de dix ans seulement. Mais enfin, les Stones sont certainement le groupe de rock le plus durable, voire le plus increvable! Fondés en 1962, soit près de soixante ans d'activités! Qui dit mieux? Depuis qu'ils sont dans la course, je ne compte même plus le nombre de disques qu'ils ont à leur actif!

    Je sauterai à pieds joints sur leur biographie, les faits et geste d'une aussi longue carrière dépassant le cadre de ce modeste article. Je renvoie donc les personnes intéressées à l'article Wikipedia en anglais (généralement, l'anglais est préférable pour le rock) ou à d'autres publications (leur nombre remplirait une bibliothèque entière!).

    Et ne mentionnerai que le line-up : Mick jagger (chant, harmonica, guitare occasionnelle), Keith Richards (guitare, chant), Bill Wyman (basse, chant), Charlie Watts (batterie), Brian Jones (guitare, harmonica, claviers), remplacé en 1969 par Mick Taylor, remplacé en 1976 par Ron Wood! Plus Ian Stewart, membre officieux (piano). Et d'autres compagnons de route, trop nombreux pour être tous mentionnés.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Musique rock 5 commentaires