Les poèmes de la Lune Rouge (XX)

Imprimer

Travail en cours. La numérotation du chapitre est provisoire.

 

XXXVIIII

Oona était triste, abattue, désespérée. Elle souffrait d'avoir quitté Jacob, mais elle restait persuadée que cette rupture était nécessaire. Elle espérait que ce choc sortirait Jacob de la léthargie dans laquelle il se complaisait, qu'il le ferait réagir, bouger, et l'écouter vraiment, non d'un chien! Car elle avait à de nombreuses reprises tenté de lui parler, de lui expliquer ce qui n'allait pas dans leur couple! Elle était insatisfaite, quelque chose manquait, quelque chose ressemblant à un projet commun plus ambitieux! Elle lui reprochait de ne pas vouloir s'engager.

Depuis trois ans maintenant qu'ils sortaient ensemble, ils vivaient encore chacun dans son appartement, même si Jacob était toujours fourré chez elle. Elle avait l'impression qu'il ne voulait pas aller au-delà d'un certain point, alors qu'elle, elle n'attendait que ça. Rien à faire, il n'écoutait pas, car il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre! Quand elle parlait de vivre vraiment ensemble, dans un appartement ou une maison à eux, quand elle le questionnait sur son désir d'enfants, il disait oui, oui, puis regardait ses pieds ou la fenêtre, et finissait par détourner la conversation. Elle en était verte de colère!

Lors d'un déjeuner chez elle, un samedi à midi, elle annonça à Jacob qu'elle le quittait! Elle lui expliqua les raisons de sa décision, insistant sur le fait que ce serait peut-être temporaire, mais qu'elle avait besoin de cette coupure. Leur couple tournait en rond, il n'allait nulle part, et elle ne voulait plus de cela. Avec cette séparation, ils pourraient réfléchir chacun de son côté à la situation, sereinement. Trouver des solutions pour réinventer, réinvestir leur relation. Et voir surtout s'ils s'aimaient et avaient toujours besoin l'un de l'autre. Elle ajouta que dorénavant il ne viendrait plus chez elle, ils ne sortiraient plus manger ensemble, ne se verraient plus chez leurs amis, ne se téléphoneraient plus. Il ne pourrait la recontacter que s'il avait quelque chose à lui dire sur leur couple, des propositions à lui faire, ayant réfléchi à la situation.

Jacob resta un instant bouche bée, puis bredouilla qu'il la comprenait, que lui aussi se posait des questions sur leur relation, mais là, il n'était pas tout à fait honnête, qu'une séparation provisoire serait certainement bénéfique, ce à quoi Oona répondit provisoire, peut-être, en insistant sur l'adverbe, et qu'il ferait ce qu'elle lui demandait. Il l'aimait, il ne voulait pas la perdre. Pendant un moment, il resta assis sur sa chaise, puis il se leva, prit ses quelques affaires, lui donna un baiser sur la joue, ce qu'elle accepta, et partit.

Oona l'entendit fermer la porte et descendre les escaliers. Elle s'assit au salon. Elle l'aimait, elle avait joué gros, mais elle avait besoin d'une vraie pause. Elle espérait ne pas s'être trompée. Des larmes coulaient sur ses joues, elle pleura un bon coup, puis se calma, se moucha et s'essuya les yeux. Elle avait surtout besoin de parler. Elle prit le téléphone et appela Adèle, sa meilleure amie.

Jacques Davier (Novembre 2020)

 

Commentaires

  • Je lis dans Le Matin de ce jour, ceci : "Pour la task force, la Suisse est dans une situation préoccupante. «Avec 80 décès par jour, nous sommes au 7e rang mondial», a déclaré, alarmiste, le président de la task force scientifique Martin Ackermann, devant la presse." Or, un bref coup d’œil aux statistiques de l'OFSP nous montre que le nombre de décès Covid ne cesse de baisser depuis début décembre, soit 1,08 cas pour 100'000 personnes le 8 décembre, et 0,31 cas le 28. A quoi donc joue ce monsieur? Pour notre santé, que cette task force nous lâche les basques!

    Source OFSP : https://www.covid19.admin.ch/fr/epidemiologic/death

  • Le oui, mais non, quoique peut-être, attendez je vais voir, d'un membre de la task force au sujet de l'obligation d'être vacciné (Le Matin) est risible! La Constitution est claire, aucune discrimination (Art. 8)! Et, bien sûr, il n'y a pas de différence à faire entre public et privé. Décidément, les bases mêmes de notre démocratie sont ignorées, ou se sont perdues... Cela est très grave, c'est un vrai déficit culturel et politique qui apparaît ici. La santé publique ne saurait justifier le moindre traitement de faveur, sauf à tomber dans la tyrannie!

  • Lu dans 20 Minutes de ce jour, ceci : "Une association s’oppose à la fusion du Grand Fribourg. Les habitants des neuf communes impliquées, soit Avry, Belfaux, Corminbœuf, Givisiez, Granges-Paccot, Marly, Matran et Villars-sur-Glâne, se prononceront le 26 septembre de manière consultative sur le projet". En effet, ces gens ont bien raison de s'opposer à ce projet de fusion de communes!

    La commune politique est née lors de la Révolution française, comme pièce maîtresse de la démocratie. Les communes furent l'objet des premières élections révolutionnaires françaises, en 1790. Les communes ont donné le pouvoir politique au niveau local aux nouveaux citoyens, qui n'étaient autres que les anciens sujets des seigneurs féodaux. C'est dire si la commune est fondamentale, et non accessoire, dans le système politique actuel, né de la Révolution, et non tombé du ciel capitaliste (on sait bien que ce sont les économies budgétaires qui motivent ces fusions)!

    Dès lors, porter atteinte aux communes, c'est porter atteinte à la démocratie. C'est pourquoi dire non à toute fusion de communes devrait être un réflexe pour tout démocrate!

  • La commune politique est l'institution première, fondatrice, avant même le niveau national, de la démocratie révolutionnaire française et, partant, de notre démocratie. C'est la source, le terminus a quo, et, en tant que tel, il ne saurait être méprisé, outragé, traité par-dessus la jambe et encore moins supprimé!

  • On se rapproche aussi de la notion de «commune» selon Pierre Kropotkine: collectivisation de l'économie autour de la création de petites communes autosuffisantes et remplacement de la compétition par l'entraide, soit l'échange réciproque et volontaire de ressources et de services au profit de tous. Le communisme primitif à l'échelle tribale.

  • Oui, mais la commune suisse est politique et démocratique, et non économique et communiste!

  • Beaucoup de politique et pas d'économie, ça ne remplit ni les ventres, ni les caisses. C'est bien ce qui a torpillé le système marxiste : absence de création de richesses par augmentation de capital et, par là, génération des investissements indispensables.

  • En effet, il serait temps que l'on revienne sur ce qui s'est passé la nuit du 4 août 1789, lorsque la suppression des privilèges féodaux fut votée à cette séance de la pseudo «assemblée nationale constituante», origine de tous nos malheurs présents.

  • Pour ma part, je n'aime pas l'Ancien Régime, ni les privilèges féodaux, et je tiens au système démocratique, qui est plein de défauts, certes, mais qui est par cela même perfectible. Par ailleurs, les communes permettent aux élus de faire leurs armes, avant de passer à l'échelon supérieur. Conserver toutes nos communes favoriserait cette saine politique, et nous éviterait de voir débarquer aux Grands Conseils, Conseils d'Etat, Parlement et Conseil Fédéral des OVNI n'ayant jamais siégé dans un Conseil municipal ou dirigé une commune, et qui ne connaissent strictement rien au job, ce qui leur fait commettre de grossières erreurs de débutants, outre de les couper des citoyens, qu'ils méprisent souvent, par ailleurs, du fait de leur origine extra-politique.

    Cela ne m'empêche pas de déplorer le massacre des Gardes Suisses le 10 août 1792, ainsi que l'exécution de Louis XVI le 21 janvier 1793, et celle de Marie-Antoinette le 16 octobre de la même année. Même si, vu les circonstances, ces assassinats furent sans doute inévitables.

  • Ventre-saint-gris ! se serait exclamé le bon Roy Henri, rabbit nous sort un de ses commentaires flûtés (genre pipeau) qui n’eût pas déparé le courrier des lecteurs de l’Action Française, la vraie, celle du début du siècle dernier, cornaquée par Maurras et Daudet. Le regret du temps béni d’avant la Gueuse, source de tous nos problèmes…Belle fragrance fleurdelisée.

    Mais ignore-t-il vraiment ce qu’il fût advenu d’un épistolier de son espèce ? Comment qu’on l’eût apprêté ?

    https://www.atelierdeschefs.fr/fr/recette/27965-lapin-a-la-royale.php

    Faut qu’il se montre attentif, janvier arrive avec autour du 21 la célébration de messes expiatoires pour le repos de l’âme de Louis le Seizième, dans le ci-devant Royaume de France et même à l’étranger. Ne pas se gourer de chapelles, entre légitimistes et orléanistes, ce n’est pas la passion torride. Qui a dit que les Gaulois étaient subdivisés ?
    Ces gens n’ont décidément rien appris, rien oublié pour citer un éminent prélat-diplomate. Fin gastronome, Talleyrand vous adorait aussi pour les jours de fête.

    Heureusement, le Révérend Davier vole au secours de la démocratie et de la Res publica, fustige les privilèges anciens (ont-ils vraiment été abolis ?) et remet la mosquée au milieu du douar. Quel job de tenir un blog : versifier, tartiner, libeller, nuancer, démontrer quand ce n’est pas démonter, soutenir, contredire, polémiquer, de la tarte cela n’est décidément point.

    Courage, Frère Jacques, mis deseos para el nuevo año

  • Merci, Messire Gislebert, pour votre commentaire, et vos encouragements! Pour les privilèges, c'est vrai que c'est raté! J'espère que Maître rabbit appréciera la recette, et ne s'en formalisera point!
    Une belle et heureuse nouvelle année à vous!

  • Et si Mme Rabbit et moi ne faisions d'autre que fortifier la structure des réseaux de communication, diversifier les sources d'information, favoriser la circulation de concepts nouveaux ; bref, éviter l'asphyxie des cellules cérébrales des auteurs de ces blogs ? Serviteur, Messire Gislebert...

  • Là, je dois dire qu'après nous avoir amené Laborit, faire apparaître Kropotkine laisse augurer d'une chouette brochette de pointures à venir, de celles dont l'Humanité n'a pas fini de distiller les huiles essentielles sous la forme de tentatives désespérées de dépassement de ses pires inclinations, allant des religions autocratiques jusqu'aux féodalismes en tous genres.

    Encore un petit effort et nous allons baguenauder sur les terres fertiles de Fourier, Valéry, Russel et Castoriadis. Sans oublier la troupe du Monty Python's Flying Circus, rares gardiens de phares dans l'obscurité des consciences sachant allier le massage de neurones avec la gymnastique artistique des zygomatiques.

    https://www.youtube.com/watch?v=vZ9myHhpS9s

    https://www.youtube.com/watch?v=7E_8EjoxY7Q

    https://www.youtube.com/watch?v=VEy5vIWCJLQ

  • @rabbit & co

    L’idée monarchique, concept nouveau ? Euh… z’allez pas fatiguer les neurones de notre hôte à l’excès, mi amigo... On reconnaît bien là votre sens de l’humour décalé, so british.. . Surtout ne changez rien.

    Mes hommages à Madame y un año nuevo lo mejor que puede ser para ambos.

  • Voici un extrait très intéressant d’un discours que les medias (traiteraient de complostiste) et dont ils ne nous parlent jamais de peur qu’on fasse des comparaisons avec notre époque et qu’on ouvre les yeux ( voir video):

    https://twitter.com/MechantsGarcons/status/1341400918680612864

  • "éviter l'asphyxie des cellules cérébrales des auteurs de ces blogs ?
    Justement, à propos d'histoire :
    "Qui a dit que les Gaulois étaient subdivisés ?"
    J'aurais juré que les Gaulois s’appelaient aujourd'hui Français, de Francs, issus de Franconie. Simple détail ? Pas sûr...

  • Il y a les Francs saliens et les Francs ripuaires. Ceux dont vous évoquez la prodigieuse descendance sont partis de la région où habite Rabbit Junior, pour déménager progressivement vers des paradis fiscaux, suivant le krach de l'empire romain. C'est plus clair comme ça?

  • Houuuu pla la la laaaaa ...


    Décès à Lucerne d’une personne vaccinée contre le coronavirus
    Vacciné le 24 décembre contre le Covid-19, un patient nonagénaire d’un établissement pour personnes atteintes de démence est décédé cinq jours plus tard, sans preuve pour l’instant de lien de causalité.

    https://www.lematin.ch/story/deces-a-lucerne-dune-personne-vaccinee-contre-le-coronavirus-236165160824

    Faut croire que c'est pas la même chose que de tester les vaccins sur des dzeuneszzz pleins de bonne santé ... pour quelques euros d'indemnités dûment contractualisées.

  • Vacciner quelqu'un de passé nonante ans, déjà très malade, c'est franchement risqué! Voire irresponsable! Surtout avec un vaccin inconnu!

    L'article cité précise que "le médecin du home n’a pas été contacté par l’équipe de vaccination, sinon il aurait pu l’informer que le patient avait réagi négativement au vaccin contre la grippe et qu’il fallait renoncer à toute vaccination, ajoute-t-il". On croit rêver! Quel amateurisme!

    Par ailleurs, Swissmedic, invité à se prononcer, botte en touche en désignant les autres pathologies du patient comme causes de son décès, et non le vaccin. Mais alors, si cette personne était déjà si mal en point, pourquoi la vacciner? D'autant plus que la vaccination n'était visiblement pas indiquée pour elle (cf. l'avis du médecin du home ci-dessus).

    Désolé, mais Swissmedic n'est pas crédible. Pourquoi a-t-il autorisé un vaccin manifestement préparé et testé à la légère?

  • Bon ... beennnn ...

    Je commence à croire que ce covid sert à dissimuler quelque chose de beaucoup plus grave qui a eu lieu AVANT l'avènement du premier cas, et à créer un chaos d'évenènements pour permettre aux responsables de se fondre dans la confusion.

  • Voici un médecin qui démontre que nous allons dans le mur! Et nous persévérons! Pauvres de nous!

    https://www.youtube.com/watch?v=413PqjIMNWQ

  • Et aussi, pourquoi ne pas écouter l'extraordinaire docteur Louis Fouché!

    https://www.youtube.com/watch?v=7gdEUti5XgE

  • Une bonne année à tous.
    c'est la fête ici :-).
    https://youtu.be/SBATrLRWySg

  • Merci, Dame Frieda, pour cette musique festive et entraînante! Le champagne est au frais, on se prépare à oublier 2020 pour des jours meilleurs, on y croit!

    Une très belle et heureuse nouvelle année à vous!

  • Lu dans Le Matin de ce jour : "Pour commencer 2021, l’Allemagne va mettre sur pied deux projets écologiques prévus depuis longtemps, à savoir la taxation du CO2 et la sortie progressive du charbon".

    J'ai une pensée émue pour ces pauvres Allemands, victimes de la folie et de la stupidité crasse de leur gauche verdosocialobobo, qui finiront l'année plus pauvres qu'ils ne l'auront commencée, et qui ne cesseront de s’appauvrir les années suivantes!

    Dès lors, leur souhaiter une Bonne Année me semblant exagéré, je me résignerai à Bon courage, tenez le coup, ainsi que les cordons de vos bourses!

  • J'ai toujours pensé qu'Oona était la théoricienne en chef de la conspiration anti-covid, que Jacob était chargé de neutraliser pour le compte du Front de Libération des Pharmas. Le dernier chapitre est assez révélateur sur ce point, bien que Sir Jack se soit appliqué à ce que la pragmatique de l'action ne le prenne pas sur la philosophie de l'oeuvre. 新年快乐! (Happy new year !).

  • Merci, rabbit & co! Plus sur Oona sera révélé par la suite! Pour le moment, en effet, je me concentre sur la philosophie de ce travail en cours, qui reste fidèle au morcelage "cubiste"! Le pragmatisme de l'action est mis entre parenthèses, du moins pour l'instant! Qui a tué les deux femmes? Et pourquoi? Y aura-t-il d'autres victimes? Saura-t-on tout cela dans les chapitres finaux?

    Happy New year à vous deux!

Les commentaires sont fermés.