Coronavirus et primes maladies

Imprimer

Lu dans la presse : "Les compagnies d'assurance-maladie supposent que le coronavirus entraînera une hausse des primes au fil des ans." Les caisses maladie suisses n'en ratent pas une! L'épidémie-pandémie n'est toujours pas maîtrisée, on ne sait pas dans quelle direction vont aller les choses, ni quel sera le nombre de victimes, et voilà qu'elles envisagent déjà des hausses de primes "spécial virus"! Quel manque d'originalité! On est manifestement dans une crise sérieuse, et on ressort la vieille recette, qui a certes, mais hélas, fait ses preuves, faisant ainsi passer à la caisse, une fois de plus, les assurés!

Et bien, j'ai une autre solution à proposer. D'abord, prendre l'argent dans les réserves des caisses, jusqu'à concurrence du minimum légal. C'est ma petite mesurette "spécial virus"! Comme ça, ce ne seront pas toujours les mêmes qui payeront.

Une autre mesurette "spécial virus" pourra être, si les réserves des caisses ne suffisent pas, de piocher dans les dividendes des actionnaires, plusieurs années de suite s'il le faut, jusqu'à ce que les sommes en jeu soient remboursées. Les actionnaires seront, de la sorte, solidaires des malades. Sympa, non?

Tout cela permettra de ne pas toucher aux primes des assurés, ou d'y toucher le moins possible, pour une fois. Pas belle, la vie?

En somme, virus ou pas, ces solutions, ou d'autres, devront bien un jour être adoptées, parce qu'on ne peut décemment pas envisager des hausses régulières pendant encore de longues années... Cette crise du coronavirus nous rappelle aussi que notre système d'assurance maladie, tel qu'il est conçu, est en train d'aller dans le mur.

 

 

Commentaires

  • Vos suggestions, Master Jack, sont tapées au coin du bon sens, mais je crains que l’on n’ait nul besoin d’y recourir. Si notre pays connaît un pic épidémique comme chez nos voisins italiens et qu’il laisse tomber ses papys et mamies boomers comme cela a l’air de se passer dans la péninsule - leurs structures hospitalières débordées sont en train de boire la tasse -, ce sera au final tout bénef pour les caisses de l’AVS et des assurances-maladie, les Ems vont pouvoir se recycler en hôtels, leur personnel en G.O., vous dis pas le renflouement des budgets pour les prestations complémentaires … Cerise sur le gâteau, la TdG pourra se passer de modérateurs pour ses blogs et le courrier des lecteurs, les grognons râleurs récurrents ayant rejoint les jardins d’Hadès… Plus besoin d’une taxe spéciale corona… Elle n’est pas belle la mort comme cela ?

    Quand même un os : ai écrit au début du commentaire « je crains », parce que vu l’âge de mes artères et du reste, des mes pathologies diverses et (a)variées, je risque bien de faire partie du premier convoi. Mais bah, que ne ferait-on pas pour sauver ce qui peut l’être de la solidarité intergénérationnelle ? Suis sûr que Mère-Grand, Mario, Géo et les autres illustres têtes chenues de la plateforme seront d’accord pour le sacrifice… Par galanterie, j’ai omis de citer les intervenantes. Du reste, elles sont plus vaillantes et nous survivent généralement.
    Une exception pour Lady Frieda cependant : elle, je la verrais plutôt comme une des Parques, la sœur aînée aux ciseaux, celle qui coupe le fil.

  • Non mais quel vilain vous faites, ah que j'n'ai pas de quenouille ni de quenotte de vampire ire et furiosa et pis je serai ben malheureuse et ben marri sans les acariâtres, boudeurs, hirsutes, maussades, moroses, râleurs, et ronchonneurs, maugréant à tout va, que rien ne va, si je coupe les fils sur les blogs de la tdg ! Je m'appelle pas Anastasie, si ? Enfermez vous tous dans le donjon de Messire Gislebert, on ne voudrait pas que vous trépassiez comme l'herbe sous les pieds de Attila. Entendu qu'au 1er mai, le virus allait disparaître, pas sûr que ça rassure mais faut tenir bon ! Bonne soirée quand même à tous.

  • Et pis franchement ça serait déprimant sans les poèmes de Messire Jacques et sans vos commentaires !

  • Vous en faites pas, Messire Gislebert, bon pied, bon œil pendant encore de très longues années, tout comme vos compères, je vous assure! Nous comptons sur vos commentaires, bien à vous!

    Et vous, Dame Frieda, merci de ne pas couper les fils! Bien à vous!

  • @Gislebert

    https://www.heidi.news/articles/les-grandes-etapes-du-coronavirus-jusqu-ici

  • Autre idée, rubrique "comment ne pas faire peser les salaires des contaminés Pierre Paulette et Jacqueline sur l'augmentation des primes 2021": la gestion des stocks RH , dans le remplacement des soignants frontaliers tombés en quarantaine.

    Rappeler les ex-soignants et soignantes retraitées -je me mets sur la liste, avec diplôme d'aide soignante provenant d'une ancienne vie, et qui ferait bien l'affaire en EMS, selon les objectifs définis par Gislebert, vu que ma spécialité était les toxicos.

    En attendant que les nouvelles diplômées Suisses soient engagées dans nos hostos universitaires.

  • Pré-annoncer la hausse des primes devient une mécanique bien huilée en profitant de Madame Corona et de Monsieur Virus, couple bien assorti !!!

    En partant du principe que les personnes âgées résistent bien au couple ci-dessus, qui va sourire ???

  • "Suis sûr que Mère-Grand, Mario, Géo et les autres illustres têtes chenues de la plateforme seront d’accord pour le sacrifice…"
    Vous devenez bizarre, Gislebert. Où ça, le sacrifice ?
    Quant au cornalinvirus, comme dit ma voisine valaisanne, il frappe au hasard. C'est une habitude assez courante de la Grande Faucheuse. Il y a maintenant 1h et demie, descendant à vélo de Villars, je me suis retrouvé à plus de 60 km/h en face d'un crétin qui a décidé que je n'existais pas et que donc, il pouvait dépasser le tracteur qui montait...
    Ce qu'il y a de rigolo, c'est que je râlais assez sec d'avoir dû changer les disques et les garnitures de frein après seulement 300 km, sous le prétexte que je freine trop. Et donc j'avais des freins tout neufs qui m'ont sauvé la vie. Je regrette presque d'avoir balancé une insulte au conducteur au passage tellement forte qu'ils ont du l'entendre à Villars, distant à vol d'oiseau de 2.5km...
    Elle est pas belle, la vie ?

  • Géo@

    Bizarre moi ? On ne va pas se la jouer remake de « Drôle de drame », mais votre remarque est étrange et m’interpelle … Venant de votre part, au ton si habituellement pondéré et à la perspicacité jamais prise en défaut… Croyez bien que je vais dorénavant me surveiller, mieux me contrôler.

    Vous, par contre, vous devriez tenir compte du conseil de votre ami rabbit, soucieux de votre santé. A continuer vos conneries vélocipédiques en dévalant les cols à toute berzingue, vous risquez fort de vous payer une apothéose sous forme de gadin final, le nez dans la luzerne, rabbit la luzerne, il connaît !

  • Oui, le pont couvert de luzerne. Pourquoi prendre des risques à vélo alors que le prix de l'essence ne fait que baisser ? L'absence de rationalité économique chez Géo n'a pas fini de faire gloser dans les clapiers.

  • Vous faites l'intéressant à bicyclette pendant que l'empire Trump est en train de sombrer !?

  • "Vous faites l'intéressant à bicyclette pendant que l'empire Trump est en train de sombrer !?" Sans problème. Surtout depuis que les génies de l'UBS m'ont fait perdre 5000 balles en trois semaines tout en me faisant payer 1250 francs pour l'habileté de leur gestion de mes intérêts. Depuis cet épisode, je consacre ma vie au culte de la bicyclette...
    Le reste du monde m'intéresse de moins en moins. Y a t-il qqn que cela étonne ?

  • Ne soyez pas suicidaire, Géo. Prenez un peu de votre temps libre pour aider ceux a qui vous pouvez apporter qchose et vous verrez, ca embellira votre vie.

  • Navré de devoir faire patienter encore quelques années ceux qui envisagent le sacrifice des "têtes chenues": les étranges circonstances de l'existence font que j'ai encore des "teenagers" et leur maman à accompagner et chérir.

  • "ceux a qui vous pouvez apporter qchose " That's the question ! Je n'ai pas votre prétention. La dame voisine qui me demandait d'aller la rechercher après sa chimio, elle en est morte de son cancer. Le seul qui s'intéresse à moi et mon aide, au delà de mon amie genevoise et de sa maison en Auvergne, c'est le petit chien de ma voisine. Eh bien figurez-vous que ce matin, je fais quelques dizaines de mètres avec lui, je me retourne : plus de chien ! Mr clebs a choisi d'accompagner sa maîtresse dans ses courses au bled. Bon, je suis allé tout seul vérifier l'état de "mes " massifs de "Daphné Mezereum" dans les bois de la région.
    Cela dit, je ne sais pas ce que vous avez fait dans la vie mais moi, je suis à la base de l'implantation de plus de 700 points d'eau moderne en Angola, Mozambique, Burkina, Guinée, Mauritanie. J'ai donné, comme on dit chez moi.

  • Dire qu`on a "donné" dans le sens qu`on a assez donné signifie peut-etre qu`on n`a pas vraiment donné, Géo. Car ceux qui donnent vraiment savent que cela fait plus plaisir que de recevoir et donc s`en priver tant qu`on en reste capable serait du masochisme. Je précise que cela n`a rien a voir avec la religion, le paradis, l`enfer et tout ca. Il faut le vivre pour le comprendre.

  • "ceux qui envisagent le sacrifice des "têtes chenues"
    Ouais, je ne suis pas le seul à trouver bizarre les propositions de sacrifice de Mr G...

  • Pour abonder dans votre sens: le Montecristo n° 4 a beau être un petit corona, son taux de mortalité est nettement inférieur au virus.

  • Depuis le temps que ces bandes de rabat-joie diplômés es new techs à l'intelligence virtuelle du XXIe s. m'infantilisent de rapports pseudo scientifiques frappés au coin de "fais pas si- fais pas ça",

    nous rabâchent qu'il faut vivre longtemps (mes impôts comptent) et pour ce faire, pas boire pas fumer, faire du yoga et soigner mes douleurs par l'auto-hypnotisme, sinon ma survie de retraitée coûte trop cher à la collectivité,

    J'ai choisi ma cuisine. Je fais ce qui m'intéresse et tant pis si mes votes ne vont pas au "bien pensant" d'à côté, porte-parole de sa communauté d'intérêts.

    Quant aux perturbateurs, entre les petits microbes- ceux-là, j'en fait mon affaire: je les englobe, autorisation de séjour accordée en mode entente sinequanon.
    Pour les gros - ceux-là, facile de les voir venir de loin, et de les renvoyer dans leurs limbes - ce qui est faisable au niveau individuel. Exemple: contact probable fin décembre avec le Corona truc du jour, ou bête virus gripal maous costaux, guéri at home, sans médoc. Tant pis pour ceux qui n'avaient pas compris, j'avais stoppé tout repas, visite & contact.

  • rabbit@ Aïe, vous tapez là où ça fait mal. Je recommence à avoir des fantasmes de Montecristo n°4, justement. Et je regarde ma petite pipe, un brûle-gueule très joli, d'un peu trop près...
    JJ@ Vous êtes bien gentil. Profitez bien des plaisirs du bénévolat, tant que vous voulez. Mais comprenez que nous n'avons pas tous les mêmes goûts et je ne vais pas obliger les petites vieilles à traverser la rue alors qu'elles n'en ont aucune envie...

  • Je rappelle à mes commentateurs qu'il faut éviter de s'en prendre aux autres commentateurs, ou à des tiers, en écrivant à leur sujet des propos déplaisants, insultants, mensongers, calomnieux, susceptibles de porter atteinte à leur réputation et à leur dignité.

    Les commentaires ne respectant pas cette consigne ne seront pas publiés.

    Merci d'en prendre bonne note.

  • Cher Maître Davier, Suisse non bi et comme Géo, j'ai sévi en terres non Suisses.

    Comment faire pour en parler, en défense de nos droits citoyens, en éthique et en défense des principes de notre Constitution fédérale,

    comment pouvons-nous, dès lors qu'une maj. d'étrangers s'y sont installés,

    passer chez nous, la frontière de la censure selon critères de cette bien-pensance made in "nous venons travailler chez vous, que la Suisse nous accorde tous droits"".

    Or, et donc (nicar absent) bravo à votre billet, d'avoir malgré et à l'insu de votre plein gré,
    soulevé ce gros lièvre.

  • Rassurez-vous, il s'agit là moins d'un affrontement entre deux egos surdimensionnés, que d'une controverse entre tenant de l'école autrichienne d'économie et partisan de l'interventionnisme étatique.

Les commentaires sont fermés.