Hurricane (II)

Imprimer

Dedicated to Levon Helm and the Band

Tuut tuut roule roule train train

New Orleans coule sous les eaux

Fuis la digue du Pontchartrain

Cédant sous la houle des flots

 

Tuut tuut roule roule train train

Vas-t-en loin de ma Louisiane

Je n'ai plus force ni entrain

Pour affronter cet hurricane

 

Tuut tuut roule roule gros grains

Loin de la lune du bayou

De nuit fonce et lâche les freins

 

Le Mississipi quel voyou

Tuut tuut roule roule plein sud

Roule jusqu'à la Croix du Sud

 

Jacques Davier (2019 - Juillet 2020)

 

Commentaires

  • Une playlist choochoo
    https://youtu.be/i5d8KtpIoEQ
    https://youtu.be/_fX8UJzQXZM
    https://youtu.be/QPZtMFWZT7Q
    https://youtu.be/mtfoJ8pPE5c
    https://youtu.be/Wg60Az10A_E

    Bonne nuit à tous.

  • Très chouette, votre playlist! Merci, Frieda!

  • Et voici une autre version de Mystery Train, interprétée par le Band et Paul Butterfield en 1976. On écoutera l'harmonica de Butterfield qui imite les sons de la locomotive. L'harmonica se prête d'ailleurs très bien à cet exercice!

    https://www.youtube.com/watch?v=h4C2nrybgVA

  • Très bonne version merci.

  • Et, pour faire bonne mesure, cette perle du Chicago blues, "Born In Chicago", écrite par Nick "The Greek" Gravenites et interprétée par le Butterfield Blues Band! Notez la guitare cristalline de Mike Bloomfield!

    https://www.youtube.com/watch?v=DZ5tbyW6NKM

    Pour la petite histoire, le Butterfield Blues Band comptait deux noirs dans ses rangs, Jerome Arnold et Sam Lay, ce qui n'allait pas de soi en 1965, même à Chicago! Comme quoi, les blancs n'ont pas attendu La vie noire importe pour intégrer les gens de couleur et lutter contre le racisme!

  • Dans la discothèque de Rabbit, on retrouve Nick Gravenites et Mike Bloomfield sur l'album «My Labors» (1969). En particulier «Moon Tune» (https://www.youtube.com/watch?v=ehYnzTXqQXA), un blues de 9 minutes et 4 secondes. Chez Rabbit toujours, on relève aussi «Mike Bloomfield live at the Old Waldorf» (1976-77), dans lequel Nick Gravenites apparaît sur plusieurs opus. Et puisque nous y sommes, mentionnons enfin la «Super Session» (1969) réunissant Mike Bloomfield, Al Kooper et Steve Stills. See you soon.

  • Merci, Rabbit, vous avez une excellente discothèque! Ces perles se retrouvent également dans la mienne! Il y a aussi l'album Nick Gravenites John Cipollina, ce qui m'amène à Quicksilver, mais cela déborde de notre propos! Bloomfield, un génie torturé trop tôt en allé...

  • Rien ne se perd ...

    https://www.youtube.com/watch?v=QlhI-ncpFHU


    Rien ne se créé ...

    https://www.youtube.com/watch?v=W3nCd_YhCrc


    Tout se transforme ...

    https://www.youtube.com/watch?v=C4NcxsctqME

    https://www.youtube.com/watch?v=o_u2PjUDR_Y

  • Et puis, que dire du Band et de son splendide "Unfaithful Servant"?

    Unfaithful servant, I can hear the whistle blowing
    Yes, that train is a-coming and soon you'll be going
    Let us not bow our heads for we won't be complaining
    Life has been good to us all

    https://www.youtube.com/watch?v=0HU2hqkPhts

    And one more for the road :

    https://www.youtube.com/watch?v=HJ7xzDL8YZU

  • Ils sont tous là pour une dernière valse : https://www.youtube.com/watch?v=MjtPBjEz-BA

Les commentaires sont fermés.