Air du temps - Page 6

  • Climat : Mensonges et taxes!

    Imprimer

    Le dérèglement climatique n'existe pas, il n'y a aucune preuve scientifique du phénomène. Le réchauffement, s'il est réel, n'en est pas moins normal. L'explication par le seul CO2 est mensongère, le climat se comporte simplement comme il s'est toujours comporté, et il n'y a aucune intervention humaine dans cette affaire. Tout le monde peut dormir sur ses deux oreilles, y compris les générations futures. Le GIEC est un organe politique, dont la finalité a toujours été d'annoncer, depuis 1987, un réchauffement anormal, causé par l'Homme. En cela, il n'est absolument pas scientifique, ni crédible, et la plupart des climatologues sérieux l'ont quitté.

    Au lieu de se gaver de TSR et autres médias réchauffistes, qu'on lise Emmanuel Le Roy Ladurie, Histoire du climat depuis l'An Mil, histoire de se remettre les idées à l'endroit! Au cours du Moyen Age, on empruntait à pied sec des passages alpins qui sont maintenant sous la glace. Les glaciers ne cessent de jouer le yoyo depuis que le monde est monde. Le Groenland était vert aux environs de l'an 900, d'où son nom, ce qui a permis sa colonisation par les Vikings, qui ont dû le quitter lorsque le climat de l'île s'est refroidi vers 1300-1400.

    Par ailleurs,  décréter une température moyenne pour le globe n'a aucun sens, la température ne cesse de monter et descendre partout. Vous en voulez encore? Et bien, la courbe en forme de crosse de hockey d'Al Gore (2008), sensée prouver que nous aurions un réchauffement anormal actuellement, et que celui-ci serait causé par l'Homme, est lui aussi un pur mensonge, qui omet l'optimum (réchauffement) climatique médiéval, justement parce que ce dernier met à mal la théorie actuelle! Et que dire de la responsabilité du CO2 d'origine humaine dans l'optimum (réchauffement) climatique de l'époque romaine?

    Le fait que les Suisses s'apprêtent apparemment à accepter des taxes et des interdictions, un net affaiblissement de leur pouvoir d'achat, un pourrissement de leur vie en général, pour une chimère, soit le totalitarisme climatique actuel que porte urbi et orbi Sainte Greta du Réchauffisme, voilà qui est incompréhensible. Réveillez-vous, bon sang! Et choisissez avec soin les personnes que vous allez envoyer à Berne cet automne!

     

  • Urgence climatique mon cul!

    Imprimer

    Zazie, de même qu'elle a accueilli la proposition de visite touristique de son oncle par un sonore "Napoléon, mon cul!", aurait, j'en suis persuadé, réservé le même accueil à l'hystérie climatique actuelle, aussi bien dans le métro que hors du métro, d'ailleurs.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Humeur, Politique
  • RFFA, une réforme traîtresse!

    Imprimer

    Vous y allez un peu fort, me direz-vous! Que nenni! La classe moyenne, qui fournit l'essentiel des contribuables de ce pays, devra certainement passer à la caisse! Dès lors, comment ne pas admettre que cette classe moyenne a été trahie par le projet RFFA? Projet qu'elle a, ironie du sort, accepté en votation! Passer de 24% à 14% pour les entreprises suisses (exemple genevois), alors que celles à statut, très minoritaires, ne "montent" que de 4 %, c'est de facto transférer le manque à gagner de l'impôt (10 %) sur les personne physiques. Qui, elles, soit dit en passant, restent à 25%.

    Je m'étonne d'ailleurs que personne ne se soit posé la question de ce transfert, du moins dans nos médias, mais il est vrai qu'ils ont tous servi la soupe au gouvernement, et cela n'aurait certes pas été vendeur. Ah, oui! La doxa officielle certifie que cette baisse d'impôt sera miraculeusement compensée par divers et complexes vases communicants! Mais alors, pourquoi donc Obwald songe-t-il justement à augmenter les impôts des personnes physiques en invoquant le manque à gagner de RFFA? Le miracle des compensations ne devrait-il pas se produire aussi en Unterwald? C'est plutôt que nos compatriotes de Suisse centrale, clairvoyants, ont pensé que les vases se videraient chacun de son côté et, du coup, ne communiqueraient pas tant que ça, voire pas du tout. Ils ont alors décidé d'aller chercher l'argent là où il est, à savoir dans les poches des citoyens! Or, ce qui risque de se passer à Sarnen pourrait tôt ou tard se passer à Genève!

    On a justifié cette baisse, ce cadeau plutôt, par les inévitables et inénarrables ... créations d'emplois! Or, j'affirme que pas un seul emploi ne sera créé du fait de la baisse d'impôt, ou, pour le dire autrement, que les emplois qui seront créés à 14% sont ceux qui l'auraient de toute façon été à 24%, car ce sont les carnets de commande qui dictent les créations d'emplois, et non l'impôt. L'argent ainsi économisé ira dans les poches des bénéficiaires du cadeau, alors que les communes et les cantons, qui en auraient cruellement eu besoin, ne pourront que crier misère. Avant de se résoudre à adopter l'idée du canton d'Obwald? Et, si on ne monte pas l'impôt, on fera des économies, quoiqu'ils en soit les Suisses seront perdants.

    Bref, une réforme qui trahit, oui, la majorité de la population suisse, cette classe moyenne contribuable que le gouvernement a clairement laissé tomber! Et que cette majorité de la population n'ait pas flairé le piège le week-end dernier, qu'elle ait voté pour cette entourloupe (le paquet RFFA plus AVS), alors qu'elle a clairement refusé RIEIII il y a deux ans, voilà qui laisse songeur! Les Suisses se sont-ils ramollis? Ils ont plus probablement été appâtés par la partie AVS du paquet, sans penser qu'ils ont plus perdu en acceptant RFFA qu'ils n'auraient perdu en refusant l'AVS.

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Humeur, Politique 9 commentaires