Air du temps - Page 5

  • RFFA, une réforme traîtresse!

    Imprimer

    Vous y allez un peu fort, me direz-vous! Que nenni! La classe moyenne, qui fournit l'essentiel des contribuables de ce pays, devra certainement passer à la caisse! Dès lors, comment ne pas admettre que cette classe moyenne a été trahie par le projet RFFA? Projet qu'elle a, ironie du sort, accepté en votation! Passer de 24% à 14% pour les entreprises suisses (exemple genevois), alors que celles à statut, très minoritaires, ne "montent" que de 4 %, c'est de facto transférer le manque à gagner de l'impôt (10 %) sur les personne physiques. Qui, elles, soit dit en passant, restent à 25%.

    Je m'étonne d'ailleurs que personne ne se soit posé la question de ce transfert, du moins dans nos médias, mais il est vrai qu'ils ont tous servi la soupe au gouvernement, et cela n'aurait certes pas été vendeur. Ah, oui! La doxa officielle certifie que cette baisse d'impôt sera miraculeusement compensée par divers et complexes vases communicants! Mais alors, pourquoi donc Obwald songe-t-il justement à augmenter les impôts des personnes physiques en invoquant le manque à gagner de RFFA? Le miracle des compensations ne devrait-il pas se produire aussi en Unterwald? C'est plutôt que nos compatriotes de Suisse centrale, clairvoyants, ont pensé que les vases se videraient chacun de son côté et, du coup, ne communiqueraient pas tant que ça, voire pas du tout. Ils ont alors décidé d'aller chercher l'argent là où il est, à savoir dans les poches des citoyens! Or, ce qui risque de se passer à Sarnen pourrait tôt ou tard se passer à Genève!

    On a justifié cette baisse, ce cadeau plutôt, par les inévitables et inénarrables ... créations d'emplois! Or, j'affirme que pas un seul emploi ne sera créé du fait de la baisse d'impôt, ou, pour le dire autrement, que les emplois qui seront créés à 14% sont ceux qui l'auraient de toute façon été à 24%, car ce sont les carnets de commande qui dictent les créations d'emplois, et non l'impôt. L'argent ainsi économisé ira dans les poches des bénéficiaires du cadeau, alors que les communes et les cantons, qui en auraient cruellement eu besoin, ne pourront que crier misère. Avant de se résoudre à adopter l'idée du canton d'Obwald? Et, si on ne monte pas l'impôt, on fera des économies, quoiqu'ils en soit les Suisses seront perdants.

    Bref, une réforme qui trahit, oui, la majorité de la population suisse, cette classe moyenne contribuable que le gouvernement a clairement laissé tomber! Et que cette majorité de la population n'ait pas flairé le piège le week-end dernier, qu'elle ait voté pour cette entourloupe (le paquet RFFA plus AVS), alors qu'elle a clairement refusé RIEIII il y a deux ans, voilà qui laisse songeur! Les Suisses se sont-ils ramollis? Ils ont plus probablement été appâtés par la partie AVS du paquet, sans penser qu'ils ont plus perdu en acceptant RFFA qu'ils n'auraient perdu en refusant l'AVS.

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Humeur, Politique 9 commentaires
  • Attention ça va chauffer!

    Imprimer

    Petit scoop marin, lu dans le métro par Zazie...

    Lire la suite

  • Tom Petty and the Heartbreakers, A Woman in Love (It's not me) (Les perles du rock, 2)

    Imprimer

    Ce deuxième billet de notre série "Les perles du rock" vous parle de "A Woman in Love", de Tom Petty and the Heartbreakers, qui est un des tout grands morceaux, non seulement du groupe, mais aussi du rock! La version qui fait l'objet de ce billet fut jouée en public le 29 juin 1981, au Forum de Los Angeles. Elle n'a été officiellement publiée qu'en 2009, dans l'Anthology Live du groupe.

    Quant à moi, je découvrais pendant l'été 1981 la version studio sortie en single (qui a le défaut majeur d'être amputée du solo de guitare final), et toute ma vie (toute, c'est peut-être beaucoup dire, mais une grande partie de celle-ci, disons celle qui a à voir avec la musique, les goûts, l'esthétique, les arts, certainement) s'en trouva changée... J'étais entré dans le territoire du rock pur, dont personne, on le sait, ne sort indemne!

    Le groupe, à l'époque, comprenait Tom Petty, guitare et chant, Mike Campbell, guitare lead, Ron Blair, basse, Benmont Tench, claviers, Stan Lynch, batterie et chant et Phil Jones, percussions.

    Tom Petty est décédé le 2 octobre 2017, à 66 ans. Paix à son âme.

    Le lien pointe vers You Tube.

    Lire la suite