La circulation différenciée, une mesure discriminatoire

Imprimer

Mauvaise humeur! Une application problématique des principes de l'égalité de traitement et de l'interdiction de discriminer (Constitution fédérale, art. 8, al. 1 et 2) constitue la dernière des genevoiseries! Décidément, j'adore ce canton... qui, hélas, est le mien.

La "circulation différenciée" (bel euphémisme!) telle que s'apprête à l'appliquer le canton de Genève est clairement une mesure discriminatoire envers les habitants résidant à l'intérieur du périmètre concerné, à savoir un assez large Centre Ville et Carouge!

En effet, alors que les personnes habitant à l'extérieur dudit périmètre ne pourront certes pas se rendre à l'intérieur de celui-ci avec une voiture polluante, mais pourront circuler à leur guise dans le reste du canton, les personnes habitant à l'intérieur de ce périmètre, avec la même voiture, ne pourront pas y circuler, et c'est normal, mais ne pourront pas non plus, et cela ne l'est pas, circuler à l'extérieur de ce périmètre, puisqu'il ne leur sera pas possible d'en sortir. Alors que, en vertu de la loi, leur voiture ne sera soumise à aucune interdiction de circuler hors du périmètre, par exemple à Satigny ou a Céligny.

Cela constitue clairement une mesure discriminatoire, donc anticonstitutionnelle. Et la seule manière de ne pas faire de discrimination, donc de respecter la Constitution suisse, ce serait d'accorder une dérogation aux riverains, au minimum pour sortir du, et rentrer dans le périmètre.

Cette belle trouvaille de notre gang de farceurs préférés, actuellement sur orbite, et pour longtemps, est une des gouttes, avec notamment les impôts consécutifs à RFFA, les fraudes électorales (tiens, on n'en entend plus parler!) et les abattages d'arbres, qui finiront bien par faire déborder le vase... Allez, du balai!

Mes salutations différenciées, Jacques Davier

Commentaires

  • Y'a de quoi tourner en rond le poil hérissé ;)
    https://youtu.be/RYgQJdm7f0E
    Bonne soirée

  • Oui, on tourne, on tourne, on tourne... dans le cercle, comme Ben Stiller et De Niro dans Meet the parents, jusqu' à ce qu'on en soit éjecté!

  • Vrai qu’ils sont pathétiques, vos farceurs préférés, trouillards, paralysés devant la possible impopularité, tétanisés velléitaires, confits dans l’indécision, addictés à la communication, le regard fixe sur les girouettes sondagières et l’oreille attentive aux humeurs de leur clientèle boboléïque…

    Petit rappel d’Histoire. On disait de Daladier, le valeureux signataire pour la France des Accords de Munich, surnommé le Taureau du Vaucluse, qu’il était un taureau, certes, mais avec des cornes d’escargot… Mais lui n’était pas dupe, se rappeler sa réflexion à son retour au Bourget en constatant le triomphe que la foule lui réservait : « Les cons ! »…

    Tandis que notre collège lui est persuadé d’œuvrer pour le bien du peuple. Un grotesque d’antan s’était moqué des édiles vaudois, les traitant gentiment de « rupestres ». Pourquoi pas cavernicoles pendant qu’il y était ? Quelle suffisance, heureux pourtant que nous eussions été d’avoir des gens de la trempe d’un Maillard ou d’un Broulis pour redresser le rafiot… (Un peu d’imparfait du subjonctif, c’est mon plaisir pervers…).

    Cette manif, c’est pour bientôt ?

  • Merci, Sire Gislebert, oui, une manif s'impose, disons dans quelques gouttes! Vous êtes toujours le bienvenu pour les panneaux, et je pense demander quelques slogans de son cru à Dame Frieda, si elle veut bien, et à vous aussi d'ailleurs!

  • Et les automobiles non immatriculée à Genève (dont en partie celles de nos amis français soumis à des contrôles moins strictes que les nôtres), celles des étrangers de passage, j'en oublie certainement.
    Et pour qui votent "les résidant à l'extérieur du périmètre concerné"?

  • Pour qui votent ces gens? Ceux qui ont voté pour Dal Busco (De Niro... the maffioso), en tout cas, se sont fait avoir, puisque ce traître pratique une politique plus verte que verte, politique qu'aucun Hodgers ou qu'aucune Mazzone ne pourrait lui envier, alors qu'il est, rappelons-le, PDC. Raison pour laquelle je laisserai tomber ce parti demain, alors que je viens d'une vieille famille PDC, qui a toujours été fidèle... hélas!

  • Eh oui comme toujours, le bon peuple s'est fait avoir. Voilà ce qui arrive quand on fait des khmers verts le premier parti du canton et ce n'est que le début des festivités.

    Je pense que vous avez apprécié ce billet:

    http://lelwakil.blog.tdg.ch/archive/2019/11/09/marcher-pour-les-arbres-apres-les-allieres-302168.html

    Rien que d'y penser ça me rend malade. Sus à Tony le bétonneur et à sa clique de vils bûcherons!

Les commentaires sont fermés.