Genève: Hausse d'impôts et RFFA

Imprimer

Ma mauvaise humeur, deux!

Les autorités genevoises, lorsqu'elles ont prié en mai de cette année les Genevois d'accepter RFFA, soit une diminution d'impôts pour les entreprises, se sont bien gardées de dire qu'elles se RATTRAPERAIENT sur les PERSONNES PHYSIQUES.

Car ceci était évidemment programmé, mais tu, le point fort de nos autorités n'étant pas le courage ni la transparence, mais bien le mensonge (en tous cas par omission) et la duplicité. Or, malgré ces vérités fondamentales, les citoyens se sont encore laissé prendre!

Lamentable, car tout cela était à prévoir... C'est bien la raison pour laquelle il fallait refuser RFFA. Il s'agit maintenant de repousser cette inique augmentation d'impôts, qui frappera encore une fois ceux qui bossent, souvent dur, et qui paient déjà leur content d'impôts, mais qui, à la différence des entreprises, ne bénéficient pas de lobbies puissants comme le PLR, Economiesuisse ou le PDC, pour les défendre!

Lien permanent Catégories : Genève, Humeur, Politique 11 commentaires

Commentaires

  • Bien dit, Maître Jacques, vos vengeurs propos corroborent le billet de Pascal, le chantre valaisan échoué en terre genevoise… Il faut que nous formions à notre tour un lobby avec tous les râleurs de la plateforme, celui des éternels cocus contents, ça en fait un bon paquet, me propose volontaire pour fabriquer les pancartes des manifs à organiser devant l’Hôtel-de-Ville.

  • "un lobby avec tous les râleurs de la plateforme, celui des éternels cocus contents" Euh, il n'y aurait pas comme une contradiction, là ?

  • Meuh non, ce sont des râleurs cocus et contents de l'être... Une forme de candaulisme avec l'administration fiscale...

  • OK pour un lobby, Maitre Gislebert, avec toute la bande de râleurs! Me réjouis de voir vos pancartes!

  • "candaulisme" Ouah la culture ! Mais où donc êtes-vous allé chercher ça, Gislebert ?

  • Mais de mon passé et de mon vécu d'obsédé textuel, mon cher Géo !

  • Encore une fois vous visez juste cher Monsieur Davier!

    Et ce sont toujours les-mêmes qui passeront à la caisse, à savoir ceux qui travaillent. La révolte grrrrronde, mais jai bien peur que rien ne se passe : (

  • Cher Arthur, merci pour votre soutien! Ce qui me ferait plaisir, ce serait de recevoir des dizaines de messages comme le vôtre. Mais à part Messire Giselbert, personne, le désert, à croire que les gens ont été lobotomisés au point d'accepter sans broncher de payer, payer, payer, payer encore plus d'impôts, soi-disant que ce serait une "action citoyenne"!! Il y a de quoi désespérer!

  • Merci Monsieur Davier,

    En effet entre les futures taxes voulues par la secte des réchauffistes et l'augmentation des impôts, il est surprenant que les gens ne réagissent pas davantage, mais il faut dire qu'avec le matraquage quotidien des médias romands (Tribune, Matin, 24H, Le Temps et surtout la RTS etc.) qui vont tous dans le même sens, il fallait s'y attendre.

    Si un seul journaliste écrivait ou plutôt osait écrire des articles comme les vôtres sur le réchauffement ou les impôts cela pourrait déjà changer bien des choses, mais on peut toujours rêver. En effet, il n'y a pas de diversité d'opinion dans les médias romands: ils sont tous pour le système libéral-libertaire et soutiennent la "bienpensance", la pensée unique et font donc l'éloges des réchauffistes pro-taxes, des véganes casseurs de vitrine et des verts nuisants qui, en dépit de leur nom, bétonnent notre ville jadis jolie, etc.

    Soit on est avec eux, soit on se fait classer dans le camp des personnes "controversées" ou pire "populistes" comme on aime les appeller dans la novlangue du système. Si on ne croit pas au réchauffement on en fait partie d'office.

    Mais je pense le pire reste à venir, car les médias soutiennent ce fameux accord cadre qui s'il est accepté sera une véritable catastrophe pour les salaires de nos travailleurs.

    J'ai cependant encore un petit espoir, car même si la majorité reste silencieuse je pense qu'elle va s'exprimer dans les urnes comme on touche à son porte-monnaie!

    Sinon il nous faudra tenir bon tant bien que mal.

    Heureusement votre blog, tel un flambeau dans les brumes étouffantes du profond et ténébreux Tartare, tel un phare brillant de mille feux dans la fureur d'une terrible tempête tropicale continue de nous indiquer la voie! Merci!

  • Crevindiou!J'en reste toute ébaubie, 2 ronds de serviette comme dirait Messire Gislebert. C'est pas le 15 du mois que vous êtes déjà bouîllonnant comme une cafetière! Ça a dû ponctionné sec. En plus, j' ai ouï dire que vos filles du Limmatquai se promenaient sur le bord d' une rivière vert fluo. Gaffe, il ne va plus vous rester un poil sur la cabesa fin de mois, devenu brillant comme Dany, ça va être un peu rik rak pour séduire la belle Oona, l'emmener au Cervin, Monte Bre, et tutti quanti, le paletot va devenir idéal, ça va pas être de la tarte! M'est d'avis que Messire Jacques le Glabre se vengera avec un poème bien virulent du genre 1 er août trash, accompagnés des chevaliers aux armoiries de Sans un Poil sur la Cabesa qui joutent, armés jusqu'aux dents de ronchonnades, ça va être saignant, va rester plus que les boyaux.

  • Tiré du site de l'Etat de Genève à propos des votations de mai 2019 :

    https://www.ge.ch/dossier/reforme-imposition-entreprises/foire-aux-questions-rffa

    "Compte tenu de l'obligation d'abolir les statuts fiscaux au plan fédéral, les cantons devront désormais appliquer le même taux d'imposition du bénéfice à toutes les sociétés, tout en ayant la possibilité d'avoir recours à un certain nombre d'outils fiscaux reconnus internationalement. Dans cette optique, Genève a proposé un taux d'imposition unique de 13.99%, une utilisation limitée des outils fiscaux et un certain nombre de mesures d'accompagnement en faveur de la population."

    Ces nouveaux impôts font peut-être partie du "certain nombre de mesures d'accompagnement", un service "en faveur de la population", une friandise...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel