La Fierté des Hommes

Imprimer

"Nuit qui criait comme une femme qui accouche / Nuit des hommes seulement" (Guillaume Apollinaire, "Désir", in Calligrammes, 1918)

Ce poème est dédié aux hommes fiers... car il y en a!

 

Nous avons créé l'Univers

Navigué sur les flots méchants

Chassé l'été comme l'hiver

Creusé le sillon dans les champs

 

Notre intelligence de maître

Nous donne à protéger les femmes

Quand dans les cris elles font naître

Les enfants soumis à nos lames

 

Nous avons droit de vie et mort

Sur les faibles et les débiles

Qui ne savent tenir le mors

 

Les forts moquent les atrabiles

Règnent l'été comme l'hiver

Car ils ont créé l'Univers...

 

Jacques Davier

Lien permanent Catégories : Poe aime! 8 commentaires

Commentaires

  • Impénitent et récidiviste provocateur vous aggravez votre cas, Jacques, savez pas qu’en ces temps de féminisme exacerbé et dominant, il s’agit pour nous les mecs de se la mettre en veilleuse, n’avons plus droit qu’à la balise de détresse, le fanal du dernier recours, la prière à Sainte Rita la Patronne des cas désespérés…

    Et vous, vous arrivez avec vos tirades, vos bouts rimés misogynes et osez écrire de l’intelligence de maître, du devoir de protection, de droit de vie et de mort, ma parole zêtes pire qu’un pater familias de la République romaine des belles années…A peine si j'ose vous citer.

    Vous jouez gros, gaffe vous risquez, mon Ami, de voir un commando de furies débarquer dans votre antre pour mettre le souk à vos archives, estimez-vous heureux si elles n’ont pas prévu pour vous le supplice d’Abélard, rappelez-vous les trois villonesques vers de tous les dangers « Où est la très sage Heloïse Pour qui fut chastré et puis moyne Pierre Esbaillart à Sainct-Denys ? », z’allez pas finir comme lui au couvent reclus perclus ou encore garnir les rangs des mués du sérail ?

    Bien du plaisir avec ces dames (Dame Frieda cheffesse du commando ?)

  • Merci pour votre commentaire, Gislebert, je n'en attendais pas moins de vous! Je vais de ce pas rafraîchir mon Villon, qui en a sacrément besoin! Bien à vous!

  • Bonsoir,
    ;)
    Nyx accouchée du chaos, c'est le cri horrifié de la petite, naissant, qu'on entend, au diapason avec sa mère,
    La couche est aux abords du Styx, c'est marécageux, c'est brinquebalant!
    @Messire Gislebert
    Vraiment mistigorieux vot'fête à Vevey, connaissois pas, remarquez, très futuriste, me suis crue sur Mars, merci pour le voyage. Dites, una merdia di vaca, ça doit tout aussi bien flotter dans l'apesanteur, non?
    C'est bien pis que ça, je ne sais tenir ma bouche alors le mors, encore moins ;) (vais ptre finir comme Acteon)!
    @Colors
    En effet, Little wing, Richie Blackemore a dû être influencé.

  • Bravo!

    Ce poème, ce cri du coeur, est une bonne claque à la bienpensance et à toutes ces pseudo-féministes et autres harpies enragées et incultes à l'haleine fétide qui vomissent ce qu'elles appellent "le patriarcat", mais qui en fait ne pensent qu'à diviser les hommes et les femmes et à détruire la famille traditionnelle, de même que nos valeurs et racines occidentales, tout en se prosternant devant une certaine une religion "de paix, d'amour et de tolérance" qui elle méprise les femmes au plus haut point! J'en connais malheuresement beaucoup.

    Continuez sur cette route de lumière, continuez ce courageux et nécessaire combat, mais faites quand même attention à vous, car en ces temps de tyrannie de la pensée unique il faut être fort et prêt à recevoir des coups de partout. On se serre les coudes et on tient le cap. Merci!

    Au passage, je vous conseille cet article que tout homme digne ce nom devrait lire avec la plus grande attention (et en entier sans se laisser tromper par la publicité qui l'interrompt) et qui vous inspirera peut-être un autre poème, car l'heure est très grave et ce sera une question de quelques décennies avant la chute si on ne fait rien:

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/david-engels-le-declin-de-l-occident-n-est-pas-un-accident-de-parcours-20190802

  • @Frieda Merci pour la déesse de la Nuit, le chaos et le Styx! A nouveau votre côté space!

    @Arthur Merci pour vos encouragements! Les valeurs occidentales, tout comme nos racines, j'y suis extrêmement attaché, et l'article cité en lien est à ce titre des plus intéressants! Je vais explorer un peu cette piste David Engels.

  • Un grand Merci M. Davier, car avec votre blog vous nous redonnez courage, rendez leur honneur aux hommes et ravivez et protégez justement notre culture occidentale quand d'autres disent qu'elle n'existe pas, comme par exemple:

    -Macron et son célèbre "Il n'y a pas de culture française":

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/02/06/31001-20170206ARTFIG00209-emmanuel-macron-et-le-reniement-de-la-culture-francaise.php

    -ou sa candidate Caroline Reverso-Meinietti, qui nous dit que "le passé de la France n'a plus lieu d'être":

    https://www.valeursactuelles.com/politique/le-passe-de-la-france-na-plus-lieu-detre-les-propos-siderants-de-ladversaire-en-marche-de-ciotti-84985

    -ou chez nous "la Suisse n'existe pas" d'Ada Mara:

    https://www.rts.ch/info/suisse/8814727--la-suisse-n-existe-pas-ada-marra-suscite-un-tolle-sur-facebook.html

    -ou celle-ci:

    https://www.rts.ch/archives/tv/information/tele-journal/6747771-la-suisse-n-existe-pas.html

    A cela on peut aussi ajouter le discours surréaliste mais pourtant vrai de Sarkozy où il nous dit que "le métissage n'est pas un choix mais une obligation" sinon "il faudra que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore."

    https://www.youtube.com/watch?v=XM8A9io7MnA

    Ainsi l'on comprend mieux pourquoi dans la majorité des médias on veut toujours dévaloriser ceux qui aiment leur culture en les présentant comme des partisans du "repli sur soi" et pourquoi le mot que l'on nous répète à longeur de journée c'est le mot "diversité" ... mais attention, oui attention, car ces gens qui se disent être de grands défenseurs de la diversité ne veulent pas entendre parler de diversité d'opinion, surtout pas! La prochaine fois que vous verrez le mot "diversité" pensez-y et analysez le contexte dans lequel il se trouve. Tout vous semblera plus clair!

    Tout cela on ne vous le dira pas dans la Tribune, le Matin, ou à la RTS et pourtant c'est bien vrai!

    Bref, on pourrait encore allonger la liste facilement, mais l'essentiel c'est de comprendre que toutes ces attaques contre notre culture profonde et nos racines ne sont pas dues au hasard, mais programmées par une élite autoproclamée (dont celle de l'UE) qui souhaite la fin des états nations et de leurs cultures pour diverses raisons idéologiques et économiques, que je ne vais pas discuter ici, mais je dirai simplement que pour ces mondialistes de gauche comme de droite l'amour de la culture du pays implique l'amour de ses racines, et à ce titre doit être considérée comme un danger et donc décriée, critiqué et finalement niée, comme on le voit ci-dessus!

    Bref, avec votre blog vous faites un énorme pied de nez à tous ces fossoyeurs de notre culture et c'est exactement ce que nous demande le Prof. David Engels dans l'article cité dans mon dernier post, à savoir:

    "d’un côté, nous devons transformer chaque individu, chaque famille, chaque groupe d’amis en une petite forteresse aux valeurs et identités soudées; d’un autre côté, nous devons développer une nouvelle idéologie politique alliant conservatisme culturel et lutte pour une Europe unie (non nécessairement identique à l’Union européenne)"

    Merci!

  • A lire le jeune Arthur et son coup d’encensoir, vous voilà investi, Messire Jacques, d’une mission sacrée, sauver ce qui reste de la part Y de notre gonosome déterminant… Certains le traitent de rabougri, fainéant, voire inutile, ils en sont restés à une lecture minimaliste, piteusement féministe, alors qu’en fait Y s’est débarrassé de l’inutile pour conserver les allèles essentiels, Dame Frieda, dans une de ses envolées spatio-temporelles déstructurées qui font son charme, vous le confirmera…

    Gardez-vous cependant de l’attaque aiguë de macrocéphalie (choper la grosse tête, en franchouillard dans le texte), vous ne pourrez plus passer la porte du Bureau des Archives… Ne perdez pas l’humour, ni le sens de l’autodérision sinon je n’oserai plus persifler…

  • Bonne remarque, Gislebert, mais il y a une différence entre publier un commentaire et embrasser une cause! Même s'il y a en effet plus féministe et mondialiste que moi par les temps qui courent... Je prépare actuellement des poèmes, disons, plus "philogynes" que les deux derniers! Quant à mon sens de l'humour, je vous assure que vous n'avez pas à vous faire de soucis pour lui, car ce serait dommage que vous ne persifliez plus! Bien à vous, JD

Les commentaires sont fermés.