Urgence climatique mon cul!

Imprimer

Zazie, de même qu'elle a accueilli la proposition de visite touristique de son oncle par un sonore "Napoléon, mon cul!", aurait, j'en suis persuadé, réservé le même accueil à l'hystérie climatique actuelle, aussi bien dans le métro que hors du métro, d'ailleurs.

 

Ainsi, l'urgence climatique est le must de 2019. Bientôt plus une seule instance gouvernementale qui ne l'ait pas votée, comme un bon petit mouton giécien! La science n'est donc pas, de nos jours, élaborée par la méthode scientifique, mais dite par une assemblée politique! C'est inquiétant de voir qu'on en revient à l'époque de l'Inquisition, où la vérité scientifique était imposée par l'Eglise... A quand l'emprisonnement des "climatosceptiques"? Alors qu'il n'y a aucune, strictement aucune urgence en matière de climat, que le réchauffement actuel, d'ailleurs presque à l'arrêt depuis 2000, est tout ce qu'il y a de plus naturel, et que le CO2 n'y est strictement pour rien, ni l'humanité! Et ce ne sont pas des fake news que les miennes (lisez au moins François Gervais, Claude Allègre ou Jean-Claude Pont), contrairement à la logorrhée mensongère et trafiquée du GIEC! Car il n'y a AUCUN consensus scientifique sur le réchauffement climatique, à fortiori anthropique, c'est cela la vérité!

Les scientifiques sérieux et compétents sont quasiment tous opposés à cette "théorie" qui n'en est pas une, mais qui est d'évidence un credo religieux. L'Eglise climatique, le Saint GIEC et ses évêques, nous demande d’avoir la foi, de nous repentir, de reconnaître nos péchés. De là toute cette hystérie gretathunberguienne, car il s’agit d’être pardonné…

Allons, mes frères et soeurs, à résipiscence, reconnaissons nos fautes, qui sont immenses, rendons public notre repentir au travers de processions dédiées à Sainte Greta, soyons humbles dorénavant en renonçant à nos natels, à nos télés, à nos frigos, à nos fours, à nos machines à laver, à nos vélos électriques, à nos scooters, à nos voitures électriques (si, si, elles polluent) ou à essence, à notre chauffage et à notre eau chaude, à nos vols low cost, à nos voyages aux Tropiques, à nos magasins d'alimentation car ils sont énergivores, à nos exigences boboïsantes de décroissance alors que nos garde-manger sont pleins à craquer!

Délaissons ce monde somme toute chaud et agréable pour retourner dans le froid des périodes glaciaires passées. Juste pour rigoler, demandez à Néanderthal et à Cro-Magnon, qui ont connu la dernière glaciation (Würm, jusqu'à environ moins 20'000, voire moins 12’000 ans), si c'est cool et fun de vivre à journée faite (sans chauffage ni natel ni télé) dans le froid extrême qui vous pénètre jusqu'aux os...

Vivons la vie monastique exigée par les circonstances "dramatiques" qui font que nous, humains de 2019, devons nous sacrifier pour les humains de 2100 ou 2200, afin qu'ils ne rôtissent pas sur une Terre devenue, par notre faute, mea culpa, mea maxima culpa, un four! Oui, un four, car si on en croit le médiocre auteur Fred Vargas, c'est bien ce qui va se passer, avec des millions de MORTS!!!!!!!!!!!

Mais, je vous le demande, sérieusement, pourquoi se préoccuper de périodes futures, au sujet desquelles on raconte les choses les plus délirantes, alors qu’il y a tellement de problèmes environnementaux actuels, bien réels ceux-ci, à régler hic et nunc ?

D’ailleurs, j'aimerais bien qu'on me cite la dernière étude scientifique de Vargas sur le sujet, car, on le sait, la dame est une climatologue éminente, qu'il faut croire sur parole. Mais nous ne la croirons pas, car elle n’est pas plus climatologue que vous et moi, elle ne fait que colporter l'enfumage giécien moyen, en se drapant de bons sentiments par-dessus le marché !

Et bien désolé, je ne mange pas de ce pain-là! Je ne suis pas un fidèle de cette Eglise, je suis, bien au contraire, un athée climatique, un incroyant, un impie, un païen, un mécréant, un libertin, un hérétique, un infidèle, un blasphémateur, un renégat, un apostat, un relaps, un véritable judas, et fier de l'être, en plus!

Enfin, ironie de l'histoire, il se peut bien que ce qui nous attend ce prochain siècle ne soit pas un réchauffement, mais un ... refroidissement! Funny, isn't it?

Comme Voltaire, je signe "écrasons l'infâme", contre l'intolérance et le fascisme des prêtres de cette Eglise réchauffiste dont le credo est un ramassis d'idioties et dont le seul but est d'empêcher les gens de vivre, pour leur permettre, à eux, les prêtres, de supporter leurs propres turpitudes...

Lien permanent Catégories : Air du temps, Humeur, Politique

Les commentaires sont fermés.