Le Roi des Elections (Fraude Electorale Blues)

Imprimer

Dédié à celles et ceux qui y croyaient encore...

J'installe mon Conseil d'Etat

Avec un rien, bulletin vierge

Et quelques croix, moi l'apostat

Le fraudeur, je prie la Vierge

 

Voler des voix pour le parti

C'est le credo de mon Eglise

Nos évêques je répartis

Et m'assure qu'on les élise

 

La messe pour ceux qui sont out

Saint est le vote du pigeon

Il met les favoris knock-out

 

Nul ne soupçonne le clergeon

De trafiquer les votations

Je suis le roi des élections!

 

Jacques Davier

Commentaires

  • Le dernier tercet de votre couplet vengeur, celui des votations et élections, vous avez eu le mérite d’éviter pièges à cons pour la rime. Pas sûr que j’aurais résisté à la tentation (encore une rime), comme on dit le dimanche dans les chapelles…
    Dégoûté, dépité, désillusionné par la démocratie, Jacques, déçu, cocu et pas heureux de l’être ?

    Bah, juste un coup de blues, rappelez-vous l’aphorisme de Churchill : la démocratie est le pire système de gouvernement, à l’exclusion de tous les autres. Et puis l’affaire de la fraude semble s’être singulièrement dégonflée, ce sont M’sieur Hodgers conforté par M’sieur Jornot qui nous le disent… Alors, un scoop journalistique à archiver, en quelque sorte, vous connaissez l’usage...

    Hasta pronto.

  • @Gislebert
    Merci pour ce commentaire! Dégoûté, déçu par la démocratie? Non, je vote toujours. Disons qu'il s'agit d'un petit passage à vide. La position officielle "circulez y'a rien à voir" ne me convainc pas, je pense qu'on veut étouffer l'affaire. Mais le poème est aussi un exercice de style!
    Bien à vous, JD

Les commentaires sont fermés.