Hotel California

Imprimer

Dedicated to the Eagles

Dans le désert californien

Au terme d'un secret voyage

Où vibra notre esprit chtonien

Apparaît un lointain visage

 

Il nous hanta jusqu'à l'hôtel

Dont les feux annoncent la nuit

Là on remarque un sombre autel

Dédié au culte du minuit

 

Sacrifiant après la danse

A l'éthanol versé à flots

Comble de luxe et décadence

 

Quand la peur se mêle aux sanglots

Vite aller respirer l'air frais

Et renaître sous un Ciel vrai...

 

Jacques Davier

Commentaires

  • Sympa votre blog, je découvre.
    Le couplet que je préfère c’est le dernier  et notamment « you can check out anytime you like but you can never leave », c’est tellement angoissant ce cercle infini de labyrinthe sans issu, vous êtes beaucoup plus optimiste, on dirait, à moins que le Ciel vrai ne soit dans l’au delà ?

  • @Frieda
    Qui sait? A chacun de voir ce qu'il veut voir! C'est peut-être une histoire de Paradis et d'Enfer...
    JD

  • @Frieda
    Et merci pour votre appréciation de mon blog. C'est chouette que vous le trouviez sympa!
    Cordialement, JD

Les commentaires sont fermés.