Les Atomiques

Imprimer

Splendide explosion lointaine

Lumineux champignon tueur

Ainsi trouble l’étoile naine

Un ciel privé de sa lueur

 

J’entends le vent chaud se lever

Il purifiera notre monde

De tant et tant et tant d’Ave

Triste chant du matin immonde

 

Fasciné je t’attends toujours

A l’ombre des cieux extatiques

Et meurs de ne plus voir le jour

Brûlé par le feu atomique

 

Jacques Davier

 

Lien permanent Catégories : Poe aime! 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.