Un cabinet d'archiviste

Imprimer

L'archiviste se doit, de nos jours, d'être numérique. Pour ma part, je préfère en donner ici une vision plus romantique, moins technophile. Mais cependant non passéiste, car, dans de bonnes conditions de conservation, le papier est actuellement plus durable que le numérique, qui nécessite de grands moyens technologiques et pour lequel nous manquons nettement de recul! De plus, le cabinet, ou l'atelier, est aussi celui de l'historien, comme l'affirme mon maître Marc Bloch dans Apologie pour l'histoire ou métier d'historien!

J'ai une gomme, un porte-mine

Et des pochettes, en pergamine

J'ai des copies, des autographes

Des étiquettes, un ôte-agrafes

 

J'ai des trombones en plastique

Un dictionnaire alphabétique

J'ai des chemises et j'ai des fourres

Pour mes rapports, pour mes discours

 

J'écris un plan de classement

Un historique, succinctement

J'ai des dossiers bien ordonnés

 

Et des papiers abandonnés

J'ai des cartables pour mes plans

Qui sont fermés par des rubans

 

Jacques Davier

 

Lien permanent Catégories : Archivistique, Poe aime! 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.