13/01/2019

Jour des Cendres

Magnétisme des altitudes

Mon âme suit les alizés

Vers les ultimes latitudes

Echos sans voix appels brisés

 

Et je désire n'avoir pas

O vous sans fin mes jours sans nuit

Humé les cendres du trépas

Folle ma vie et fou l'ennui

 

A jamais libre je m'envole

O mes errances océanes

Nos cœurs nos cris nos pleurs nos vols

 

Souffle fier toi mon être insane

Trouve enfin la sérénité

Et te fonds dans l'Eternité

20:58 Publié dans Poe aime! | Tags : poème | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.