24/12/2018

Eclipse

Dans les yeux noirs de Luna

Je vois les sept éclairs blancs

Fraîche et douce mon Oona

Me charme de ses élans

 

Avec elle au diapason

Je sens mon cœur lentement

S’élever à l’horizon

Main dans la main tendrement

 

Nous voyageons vers l’éclipse

En amoureux de l’ellipse

Rendez-vous au médianoche

 

Nos lèvres seront mutines

Et les baisers des matines

Comme fleurs d’aristoloche

19:52 Publié dans Poe aime! | Tags : poème, luna, oona, aristoloche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.